fig 1_13_St Marie aux Mines Mongoutte 1

Mourir pour la patrie ?

Hy

Régions-frontières, l’Alsace et la Moselle ont été tout à la fois enjeux et victimes des trois grands conflits meurtriers des XIXème et XXème siècles. Marquée par autant de changements successifs de nationalités entre France et Allemagne, la commémoration des « morts pour la patrie » y constitue un enjeu mémoriel particulier, douloureux et parfois délicat.

Aux côtés des nécropoles nationales érigées à proximité des champs de bataille, les monuments aux morts qui sont élevés au lendemain de la Première Guerre mondiale illustrent ainsi, par la spécificité et la diversité de leur iconographie, cette histoire tourmentée. Comment commémorer le sacrifice pour la patrie alors que la majorité des morts ont combattu pour le camp adverse ? Comment panser ses plaies dans le contexte du retour à la France ? Les thèmes guerriers et la représentation du soldat vainqueur s’effacent au profi t de nombreuses allégories à l’antique, féminines et intemporelles, ou de scènes religieuses.

Fruit d’un regard croisé entre historien et historiens de l’art, l’ouvrage entend faire mieux connaître ce patrimoine si spécifique près d’un siècle après son édification.

L’ouvrage est disponible en librairie ou sur le site de l’éditeur.

Auteurs :

Bernadette Schnitzler, conservateur en chef du Patrimoine, chargée du Musée Archéologique de Strasbourg
Olivier Haegel, Inventaire général du Patrimoine culturel – Alsace
Jean-Noël Grandhomme, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Lorraine

Photographes :

Christophe Hamm, Frédéric Harster, Simon Pagès, Inventaire général du Patrimoine culturel  – Alsace, Région Grand Est
Gilles André, Bertrand Drapier; Alain George, Gérard Coing, Inventaire général du Patrimoine culturel – Lorraine, Région Grand Est

Octobre 2016
112 pages
Format 15 x 21 cm
Prix de vente : 10€
ISBN : 9782362191381

Illustrations : cimetière militaire allemand de Montgoutte, Sainte-Marie-aux-Mines et Monument aux Morts de Wintzenbach. Christophe Hamm et Frédéric Harster (c) Région Grand Est – Inventaire général

Lire la suite

grande percée SIP00263526-light

Strasbourg de la Grande-Île à la Neustadt

couv_neustadtStrasbourg au patrimoine mondial de l’Unesco

La Grande-Île, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988, et la Neustadt de Strasbourg témoignent d’influences croisées entre les cultures française et germanique sur le plan de l’architecture et de l’urbanisme.

Strasbourg, la ville et son histoire…

Depuis les origines de la ville fondée sur le castrum romain en 12 av. J-C. jusqu’à la capitale du Reichsland d’Alsace-Lorraine et aujourd’hui de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, la Ville de Strasbourg a joué le rôle de vecteur d’échanges uniques entre la France et l’Allemagne.

Des monuments alsaciens remarquables

De tous temps, la capitale régionale a démontré sa capacité à s’approprier les styles et courants venus de l’extérieur, notamment gothique, Renaissance et baroque, tout en assurant le rôle de modèle pour d’autres réalisations au-delà de ses frontières, comme c’est le cas par exemple de la cathédrale et de l’université.

Ouvrage publié sous la direction de la Mission Patrimoine de la Ville de Strasbourg avec le concours du Service de l’Inventaire du Patrimoine de la Région Alsace champagne-Ardenne Lorraine.

Éditions Lieux-Dits
Août 2013
256 pages
192 images
Prix de vente 30 euros TTC
ISBN 978-2-362190-88-9

Photo de couverture : Luc Boegly (c) Ville et Communauté urbaine de Strasbourg.
Illustration de l’article : la Grande Percée de la Rue du 22-Novembre, Frédéric Harster (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.

Lire la suite

Vue de Villé depuis le nord-est.
Christophe Hamm (c) Région Alsace - Inventaire général

L’ensemble paroissial de Villé

couv_villéAux côtés des exemples majeurs que sont l’église abbatiale Saint-Maurice d’Ebersmunster (bénie en 1730) ou la collégiale Notre-Dame de Guebwiller (1765-1785), le paysage alsacien est émaillé de nombreux édifices religieux construits ou embellis au cours du XVIIIème siècle, alors qu’elle est une province du Royaume de France.

Si l’ensemble paroissial de Villé plonge ses racines dans une histoire pluriséculaire, sa reconstruction entre 1757 et 1759 témoigne de la nécessaire restauration du diocèse de Strasbourg, du renouveau de l’architecture et des arts après les ravages de la guerre de Trente Ans. Ainsi l’église paroissiale Notre-Dame-de-l’Assomption, son cimetière et le presbytère sont autant de jalons pour le visiteur qui voudra saisir des aspects de la vie d’un bourg du XVIIIème au XXème siècle, et de la communauté qui le bâtit. L’ornementation architecturale, le mobilier, les objets, contemporains ou non de l’édification du sanctuaire, illustrent à la fois le savoir-faire des artistes et artisans locaux, leur inscription dans les grands courants culturels européens du milieu du XVIIIème siècle au concile de Vatican II.

Illustration de l’article : Villé vue du nord-est et vue de l’église, Christophe Hamm (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.

 

 

Parcours du patrimoine n°387, Éditions Lieux-Dits
Novembre 2013
64 pages
77 images
Prix de vente 7,50 euros TTC
ISBN 978-2-362190-88-9

 

Lire la suite

Abattage d'un boeuf et chasseur avec son chien. Frise de la façade de l'église d'Andlau.
Frédéric Harster (c) Région Alsace - Inventaire général

L’Alsace au cœur du Moyen Âge : de Strasbourg au Rhin supérieur, XIe-XIIe siècles

couv_millenaireAvant d’être un joyau de l’art gothique, la cathédrale de Strasbourg fut une basilique romane majeure, connue sous le nom de basilique de Werner. L’année 2015 fête le millième anniversaire de la fondation de cet édifice. Ce jubilé offre l’occasion de poser un regard nouveau sur cet édifice insigne.

Élargissant l’approche largement au-delà de l’édifice lui-même ou de l’architecture romane alsacienne, l’ouvrage, fruit d’une collaboration entre le Service de l’Inventaire du Patrimoine de la Région Alsace et l’Université de Strasbourg, offre un large panorama du paysage de l’Alsace et du Rhin supérieur de l’an mil au début du XIIIe siècle. Cette période, qui s’ouvre avec l’avènement des empereurs saliens et s’achève avec la chute de Frédéric II Hohenstaufen fut une charnière dans l’histoire de l’Empire germanique. Durant ces deux siècles, les deux rives du Rhin constituent le cœur névralgique de l’Empire et c’est à proximité du fleuve que s’édifient les grandes basiliques de Spire, Limbourg, Bâle ou Strasbourg.

Abordant tant l’histoire, l’architecture civile et religieuse, les arts précieux que le paysage des XIème et XIIème siècles ce beau livre richement illustré, entend faire le point sur les dernières recherches sur cette question tout en invitant le lecteur à se laisser conduire à la découverte de sites majeurs ou moins connus.

L’ouvrage est disponible en librairie ou sur le site de l’éditeur.

Ouvrage réalisé sous la direction de Jean-Philippe Meyer, Jean-Jacques Schwien, Alexandre Freund-Lehmann et Marie Pottecher.

Editions Lieux-dits
Septembre 2015
256 pages
320 images
Hors collection Beau livre
ISBN : 9782362191206

Illustration : abattage d’un bœuf et chasseur avec son chien. Frise de l’église d’Andlau, Frédéric Harster (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.

Lire la suite

Fig. 126 Kaysersberg

La maison en pan-de-bois

PanLa maison en pan-de-bois, appelée communément à colombage, compte parmi les richesses du patrimoine architectural de l’Alsace, jusqu’à former désormais l’une des facettes de son identité culturelle. Premier volume d’une nouvelle collection destinée au grand public, cet ouvrage offre une des premières synthèses de six siècles d’évolution de l’habitat en bois en Alsace.
Cet ouvrage propose de porter un regard nouveau sur l’architecture urbaine et rurale en pan-de-bois et ses principes constructifs, en profitant des apports récents de la dendrochronologie et de l’archéologie. Il embrasse une histoire longue de six siècles, débutant à la fin du XIIIe siècle pour s’achever au cours des années 1900, qui voient l’abandon progressif de cet « art de construire » traditionnel. À travers trois périodes chronologiques sont exposées les différentes manières de bâtir en pan-de-bois, les innovations et les permanences, ainsi que la richesse des techniques d’assemblage et la grande variété du décor sculpté.

L’ouvrage est disponible en librairie ou sur le site de l’éditeur.

Auteurs :

Florent Fritsch, Olivier Haegel et Jérôme Raimbault, Service de l’Inventaire du Patrimoine d’Alsace
Maxime Werlé, Pôle d’Archéologie interdépartemental rhénan
Burghard Lohrum, ingénieur dendrochronologue

Photographes :

Bernard Couturier
Jean Erfurth
Christophe Hamm
Frédéric Harster
Claude Menninger.
Novembre 2015
112 pages
Format : 15 x 21 cm
Prix de vente : 10 €
ISBN : 978-2-36219-121-3

 

Illustration : chambranle saillant de fenêtre. Kaysersberg, maison 101 rue du Général-de-Gaule. christophe Hamm (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.

Lire la suite