Vous êtes ici : Accueil > Etudes> Les vallées vosgiennes

Les vallées vosgiennes

L’apparition d’un intérêt pour le paysage au sein du service de l’Inventaire remonte au début des années 2000, au moment de la réalisation d’une enquête de terrain en milieu rural dans la haute vallée de la Bruche. Il se matérialise alors principalement par le biais de la photographie.

Lors de l’enquête patrimoniale du canton de Munster, l’approche du paysage s’est faite alors par l’étude de la pratique de l’estive et du rôle de l’industrie dans le modelage du paysage dont rendent compte trois publications (2008, 2010 et 2011).

Cette seconde approche a permis de mettre en évidence certains processus, de poser certaines hypothèses que l’équipe a souhaité pousser plus loin. La sollicitation de la Communauté de communes de la Région de Guebwiller pour un recensement du patrimoine industriel de son territoire comprenant 19 communes a constitué l’un des éléments déclencheurs d’une opération d’inventaire thématique menée à l’échelle de l’ensemble des vallées vosgiennes haut-rhinoises.

Présentation de l’aire d’étude

L’aire d’étude correspond à la partie alsacienne des Vosges du Sud. Sa superficie est d’environ 60 km de long sur 20 km de large et est comprise intégralement dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges.
Les Vosges du Sud se divisent en deux entités :

  • une partie nord qui rassemble les trois vallées de Sainte-Marie-aux-Mines, d’Orbey et de Munster et les vallées secondaires de Thannenkirch et de Ribeauvillé.
  • une partie sud qui comprend les vallées de Guebwiller, de Thann / Saint-Amarin et de Masevaux.

Problématiques de l’étude

La problématique principale est celle de la transformation du paysage des vallées vosgiennes sous l’effet de l’industrialisation sur une période comprise entre le milieu du 18e siècle et les années 80. L’enquête s’attache ainsi à étudier :

  • l’impact de l’architecture industrielle sur un territoire et un paysage façonnés par l’homme,
  • l’impact de l’architecture industrielle sur l’organisation du tissu bâti et de l’habitat vernaculaire,
  • l’impact du « monde rural » sur le développement industriel,
  • l’évaluation du rôle des grandes familles industrielles dans les différentes vallée.

Calendrier de l’étude et restitution des résultats

L’achèvement de l’étude sur la vallée de Guebwiller est prévu pour la fin de l’année 2016. Des informations complémentaires peuvent être consultées sur le site de la Communauté des Communes.