Vue du Palais universitaire depuis l'église Saint-Paul, 2011.
Claude Menninger (c) Région Alsace - Inventaire général

L’université impériale de Strasbourg

Couv_UnivStrasbourg_WEBLe traité de Francfort entre la France et la Prusse établit en 1871 l’annexion de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine qui constituent un nouveau Land impérial de l’Empire allemand. Strasbourg, élevée au rang de capitale de ce territoire, doit témoigner de l’ambition impériale face à la France et être en mesure d’accueillir l’immigration massive d’Allemands de souche ainsi que les institutions liées à sa nouvelle fonction. La ville va faire alors l’objet d’un projet d’extension qui va presque tripler sa superficie.
C’est au cœur de ce nouveau quartier, appelé Neustadt, que l’empereur Guillaume Ier établit une nouvelle université. Ouverte dès 1872, celle-ci est destinée à constituer une vitrine de la science et de la pédagogie allemande et se doit de déployer de vastes moyens dans des installations convenant à la recherche et à l’enseignement. Véritable pivot de l’extension urbaine, cet ensemble prestigieux inauguré en 1884, porte des Pêcheurs, entre l’ancienne cité et les nouveaux quartiers, constitue, dès lors, une référence de l’architecture mise au service de la connaissance scientifique. Après avoir retracé la genèse de l’université, le présent ouvrage convie le lecteur à une promenade au sein des jardins universitaires, en lui faisant découvrir les secrets des bâtiments du campus, ainsi que leurs collections.

Parcours du patrimoine n°375, Éditions Lieux-Dits
72 pages
96 illustrations
Prix de vente 8 euros TTC
ISBN 978-2-36219-049-0

Photo de couverture : vue du jardin du Palais Universitaire.
Illustration de l’article : vue du Palais Universitaire et de la Place de l’Université depuis l’église Saint-Paul.
Les deux photographies ont été réalisées par Claude Menninger (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.