Vue de la ville de Munster et de la partie médiane de la vallée, depuis le sommet du Katzenkoepfle dans la Grande Vallée à l'ouest.
Christophe Hamm (c) Région Alsace - Inventaire général

La vallée de Munster

couv_vallee_munsterSur le versant oriental du massif des Vosges, la vallée de Munster ou vallée de la Fecht se déploie de la grande crête, qui trace la frontière avec les Hautes Vosges lorraines, jusqu’à la plaine d’Alsace pour déboucher à la hauteur de Colmar.

Le canton de Munster en occupe la plus grande partie, dont les seize communes sont rassemblées dans la communauté de communes de la vallée de Munster. Trouvant son origine dans l’établissement d’une communauté monastique vers 660, la ville de Munster offre aujourd’hui, à travers son patrimoine, un résumé de l’histoire religieuse et politique de ce territoire de moyenne montagne.

De grands bâtiments et les vestiges du cloître de l’abbaye bénédictine Saint-Grégoire voisinent avec les bâtiments du pouvoir de la Communauté du Val et de la Ville de Munster, entité politique singulière qui regroupa dix communes jusqu’à sa dissolution en 1847. Encouragée par les moines dès le Moyen Âge, l’exploitation de la montagne par l’élevage, le pastoralisme, la viticulture et l’activité forestière modèle les villages et transforme les paysages par la construction de fermes et de marcairies. La fabrication du fromage de Munster pendant la période de l’estive assure très tôt la réputation de la vallée hors des frontières alsaciennes. Elle constitue aujourd’hui un facteur d’attraction touristique essentiel dans les nombreuses fermes-auberges et auberges qui s’égrènent sur les hautes chaumes.

Profitant de la force motrice des eaux de rivières abondantes, l’industrie cotonnière s’établit dans la vallée à la fin du XVIII° siècle et pour plus d’un siècle et demi. Introduite et dominée par la famille des industriels Hartmann, elle densifie le territoire par l’édification de tissages et de filatures, et par la construction d’habitations d’une grande variété destinées à loger ouvriers, cadres et directeurs. Le paysage se voit également façonné par les exigences de l’activité textile à travers l’endiguement des lacs de montagne, le creusement de canaux hydrauliques alimentant les centrales d’énergie.

La vallée trouve enfin un nouveau visage suite aux destructions considérables de la Grande Guerre, qui ruinent Munster et les communes de la Grande et de la Petite Vallée situées sur la ligne de front. Au cours de l’entre-deux-guerres, plusieurs dizaines d’architectes et d’entrepreneurs œuvrent alors à leur reconstruction intégrale. Des communes nouvelles renaissent ainsi au cœur des paysages les plus pittoresques du massif.

Patrimoine d’Alsace, n°14, Editions Lieux-Dits
Septembre 2011
128 pages
300 illustrations
Prix de vente 25 euros TTC
ISBN 978-2-36219-039-1

Photo de couverture : vue de la haute crête enneigée depuis Horod, avec le Hohneck à gauche.
Illustration de l’article : vue de la ville de Munster et de la partie médiane de la vallée, depuis le sommet du Katzenkoepfle dans la Grande Vallée à l’ouest.
Les deux photographies ont été réalisées par Christophe Hamm (c) Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine – Inventaire général.